Tout savoir des huîtres

Que ce soit pour une consommation en période des fêtes de fin d'année, en été ou pendant les mois en R ou sans R, les huîtres sont des aliments très importants pour non seulement galvaniser les plats de leur goût suave. Mais aussi pour apporter à l'organisme des substances nutritives nécessaires à son bien-être. Si par le passé, seule une période était favorable à la dégustation des huîtres, il est aujourd'hui possible d'en prendre à tout moment de l'année, puisque leurs méthodes d'élevage et de conditionnement ont évolué.

Que retenir de l'origine des huîtres proposées par les experts ?

Les huîtres sont généralement élevées sur le Bassin pendant environ 3 ans pour s'intégrer dans les assiettes. En effet, durant l'été, elles se débarrassent de leur laitance qui va se répandre dans l'eau du bassin. Découvrez ici les huitres du cap ferret. Cette laitance contient d'autres huîtres, du moins futures huîtres, qui chercheront quelque chose où s'accrocher pour se développer à leur tour. C'est à ce moment que viendront les collecteurs qui, grâce à une machine, vont procéder à leur décollage. Ces huîtres en étape embryonnaire encore appelées naissain seront disposées dans des poches et transportées sur les parcs. Au bout de 3 ans, elles seront suffisamment mûres et prêtes à être consommées.

Où se trouvent les parcs de production des huîtres ?

Seuls les parcs sont destinés à la production des huîtres réservées à la consommation. Ils sont pour la plupart localisés dans le bassin d'Arcachon. En effet, en étant à l'étape embryonnaire, l'huître ou le naissain est recueilli au Cap-Ferret situé à proximité de la plage des américains. Une catégorie va se développer dans ce qu'on peut appeler « la Baille du Courbey » tandis que l'autre sera placée dans la zone « Pointe du Courbey » située à l'ouest. L'avantage de ces emplacements est de favoriser la mise en place d'un cycle favorable à une alternance des huîtres entre des phases dites de « pousses » et de « corsage ».